KELLY (G.)


KELLY (G.)
KELLY (G.)

Gene KELLY 1912-1996

Gene Kelly était un danseur, un très grand danseur. À ce titre, il prend place dans la mémoire cinéphilique au côté de Fred Astaire. Toutefois, il s’exprimait différemment de son aîné: doté d’une silhouette plus massive, il a imposé un style, fondé sur la puissance et l’énergie, relevant de la performance acrobatique et de l’effort athlétique. Il s’est révélé également bon chanteur et excellent comédien, à l’aise tant dans le registre comique que dramatique. Il a d’ailleurs tenu autant de rôles non dansants que dansants, élaborant de film en film un personnage d’origine modeste, aimant à plaire ou à impressionner, et souffrant d’une tendance à la mélancolie.

Gene Kelly était en outre chorégraphe et réalisateur. Comme tel, il a joué un rôle capital dans l’évolution de la comédie musicale. Mêlant le ballet classique et moderne, la danse de salon et les claquettes, le folklore et la gymnastique, il s’est montré particulièrement inventif, comme en témoigne son solo avec une feuille de papier journal et une latte de parquet grinçante dans Summer Stock (La Jolie Fermière , 1950). Il a su utiliser les moyens propres au cinéma pour imaginer des chorégraphies inédites, comme danser avec son «reflet» dans Cover Girl (La Reine de Broadway , 1944) et avec Tom et Jerry dans Anchors Aweigh (Escale à Hollywood , 1945). Il a par ailleurs «prolétarisé» le héros du genre, substituant au professionnel du spectacle et au modèle d’élégance évoluant dans un univers artistique et luxueux un M. Tout-le-monde vivant dans une société banalement quotidienne, et dans lequel le spectateur pouvait se reconnaître. Mais c’est dans l’osmose de la danse et du cinéma qu’il a tenu une place prépondérante. À la caméra témoin des évolutions du danseur des films de Fred Astaire et à celle, virtuose, de Busby Berkeley volant la vedette aux danseurs traités comme des automates, il a substitué, avec la complicité de Vincente Minnelli et de Stanley Donen, la caméra partenaire, aux mouvements conçus en fonction des pas des danseurs, en harmonie avec ceux-ci.

Né le 23 août 1912 à Pittsburgh, en Pennsylvanie, Eugene Curran Kelly se produit dès sa scolarité dans les spectacles amateurs. À partir de 1929, il étudie l’économie tout en dispensant des leçons dans l’école de danse maternelle dont il prend la direction en 1932. Diplômé en économie, il entreprend en 1933 des études de droit qu’il abandonne pour se consacrer à son studio. En 1938, il est engagé à Broadway comme danseur soliste dans Leave it to Me! de Cole Porter. L’année suivante, il tient le principal rôle de One for the Money avant d’être nommé chorégraphe du Westport Country Playhouse, dans le Connecticut. Il reprend ensuite le rôle de Harry dans The Time of your Life de William Saroyan, tout en assurant la chorégraphie de la revue Nights of Gladness du Billy Rose’s Diamond Horseshoe. En 1940, il tient le rôle-titre de Pal Joey de Rogers et Hart.

Le succès qu’il remporte dans ce spectacle vaut à Gene Kelly de signer un contrat de sept ans avec David Selznick. Après avoir assuré la chorégraphie d’un spectacle de Broadway, Best Foot Forward , il tourne, en 1942, son premier film, For Me and my Gal (Pour moi et ma mie ) de Busby Berkeley, prêté par Selznick à la M.G.M. qui lui rachète ensuite son contrat pour curieusement le distribuer dans un film dramatique avant de lui confier un rôle secondaire dans un musical . En fait, il débute réellement en 1943 dans Cover Girl de Charles Vidor, produit par Columbia; quoique non crédité, il y chorégraphie la fameuse Alter Ego Dance , avec l’assistance d’un jeune danseur, membre de la troupe de Pal Joey , avec lequel il s’est lié d’amitié: Stanley Donen. Après avoir tenu un rôle d’assassin pour l’Universal, il revient à la M.G.M. où il peut enfin donner sa mesure dans Anchors Aweigh de George Sidney, dont il est la vedette avec Frank Sinatra et le chorégraphe. Appelé sous les drapeaux au printemps de 1944, il sert au service photographique de la Naval Air Force, où il écrit et réalise divers films, généralement d’instruction.

Retourné à la vie civile en 1946, Gene Kelly reprend ses activités à la M.G.M. où, jusqu’en 1957, il sera la vedette de seize films, dont cinq mis en scène ou co-mis en scène par lui, et la vedette invitée de quatre autres, assurant, crédité ou non, la chorégraphie de treize d’entre eux. Au cours de cette décennie, la plus féconde de sa carrière, il participe à la création de quelques-uns des fleurons de la comédie musicale, entre autres The Pirate (Le Pirate , 1948), avec Judy Garland, An American in Paris (Un Américain à Paris , 1951) et Brigadoon (Brigadoon , 1954), tous trois mis en scène par Vincente Minnelli. Mais aussi, il cosigne, avec son ami Stanley Donen, trois œuvres majeures: On the Town (Un jour à New York , 1950), It’s always Fair Weather (Beau fixe sur New York , 1956) et, chef-d’œuvre absolu du genre, Singin’ in the Rain (Chantons sous la pluie , 1952). Il concrétise son projet de film-ballet: Invitation to the Dance (L’Invitation à la danse , 1956).

La fin des années 1950 semble mal augurer de l’avenir de Gene Kelly: il quitte la M.G.M. et divorce de la comédienne Betsy Blair en 1957, avant d’être victime, en 1958, d’un accident de ski qui va affecter ses capacités de danseur. Toutefois, il va en trois ans tenir deux fort beaux rôles dramatiques au cinéma, diriger un film, mettre en scène à Broadway Flower Drum Song , qui connaît six cents représentations, concevoir et chorégraphier un ballet, Pas de dieux , sur invitation de l’Opéra de Paris, et coproduire, écrire et réaliser une émission de télévision. Son statut de star est en outre intact comme le démontre Let’s Make Love (Le Milliardaire , 1960) de George Cukor où il tient son propre rôle, le temps de donner une leçon de danse à Yves Montand... Cependant, au cours des années 1960, alors qu’il a tout juste la cinquantaine, son activité se ralentit. Il ne joue que dans deux films et n’en dirige que quatre, dont Hello Dolly! (1965). À la télévision, il est notamment la vedette de la série Going my Way (1962-1963). Au cours de la décennie suivante, marquée, en 1973, par le décès de sa seconde épouse, la danseuse Jeannie Coyne, il ne tient que trois rôles dans des films médiocres, ne réalise que les sketches de transition de That’s Entertainment, Part II (Hollywood... Hollywood! , 1976) et n’apparaît plus à la télévision que comme l’hôte de quelques émissions; sur scène, il est la vedette, en 1974, de la comédie musicale Take Me along à Dallas... Dans la première moitié des années 1980, il tient encore un rôle dans deux mini-séries télévisées, alors qu’en 1985 il reçoit le Lifetime Achievement Award décerné par l’American Film Institute.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Kelly's — Kelly Unternehmensform GmbH Gründung 1955 Unternehmenssitz Wien …   Deutsch Wikipedia

  • Kelly — may refer to: Contents 1 People 2 Places 3 Other uses 4 …   Wikipedia

  • Kelly — ist ein Vor und Familienname, siehe Kelly (Name). Kelly ist der Name folgender Orte: Kelly (Louisiana), US amerikanische Gemeinde (Populated place) in Caldwell Parish, Louisiana Kelly (North Carolina), US amerikanische Gemeinde (Census designated …   Deutsch Wikipedia

  • Kelly Hu — en marzo de 2008. Nombre real Kelly Ann Hu Nacimiento 13 de febrero de 1968 (43 años) Honolulu, Hawái …   Wikipedia Español

  • Kelly — Kelly, Gene * * * (as used in expressions) Kelly, Ellsworth Kelly, Gene Eugene Curran Kelly Kelly, George George Kelly Barnes, Jr. Machine Gun Kelly Kelly, Grace Kelly, Walt(er Crawford) Kelly, William …   Enciclopedia Universal

  • Kelly Hu — Kelly Ann Hu (* 13. Februar 1968 in Honolulu, Hawaii) ist eine US amerikanische Schauspielerin chinesisch hawaiischer und britischer Herkunft. Inhaltsverzeichnis …   Deutsch Wikipedia

  • Kelly Hu — en 2002 Données clés Naissance 13 février 1968 …   Wikipédia en Français

  • KELLY (E.) — KELLY ELLSWORTH (1923 ) L’Américain Ellsworth Kelly appartient au courant de l’abstraction Hard Edge («frontières dures») qui, dans les années 1960, se présentait comme une réaction contre l’expressionnisme abstrait. Mais, tout en critiquant la… …   Encyclopédie Universelle

  • Kelly —   [ kelɪ],    1) Ellsworth, amerikanischer Maler, Grafiker und Bildhauer, * Newburgh (N. Y.) 31. 5. 1923. Sein Frühwerk, in dem sich bereits seine Auffassung von einer Kunst mit reinem Objektcharakter widerspiegelt, wurde von seinem… …   Universal-Lexikon

  • Kelly' s — (Крисси Акти,Греция) Категория отеля: Адрес: Chrysi Akti, Boudari, Крисси Акти, 84400, Гр …   Каталог отелей